Présentation du projet Phénix

Programme ALCOTRA – Interreg IV - 2013-2014

 

Contexte

Ce projet s’inscrit dans la continuité des actions de coopération entre la Vallée d’Aoste et la Haute-Savoie dans le domaine de la conservation et la réhabilitation des biens patrimoniaux.
Les deux partenaires ont développé, notamment dans le cadre du précédent projet « AVER, des montagnes de châteaux », des échanges de pratiques et de savoir-faire autour de cette problématique.

 

Partenaires du projet

Le projet PHENIX est un projet de coopération transfrontalière franco-italien dont le Conseil général de la Haute-Savoie est chef de file. Les partenaires de ce projet sont, pour l’Italie, la Région Autonome de la Vallée d’Aoste et la commune d’Arnad et, pour la France, la commune de Sixt-Fer-à-Cheval. Pour la partie française, la conduite du projet associe les Services de l’Archéologie et de la Conservation des Monuments Historiques de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Rhône-Alpes ainsi que le Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine de la Haute-Savoie.

 

Phenix Bande logos web-01

 

Présentation du projet

Le projet prévoit la conservation et la réappropriation par les populations locales de deux sites patrimoniaux - l’ensemble abbatial de Sixt-Fer-à-Cheval et le château Vallaise à Arnad - et ambitionne de lancer une dynamique de développement territorial. Cette dynamique passe par la mise en place de nouveaux modes de gestion en vue de la définition d’un projet culturel, touristique et environnemental durable pour chacun de ces sites. Elle prône également la connaissance préalable de l’histoire d’un site et de son milieu avant qu’il fasse l’objet d’un projet culture.

 

13 Abbaye JLCastelloVallaise Web

L'abbaye de Sixt à Sixt-Fer-à-Cheval et le château Vallaise à Arnad [it]

 

Pour atteindre ces objectifs, le projet prévoit la mise en place de quatre actions spécifiques :

  1. Mutualisation des méthodes de sauvegarde du patrimoine : réalisation d’études historique, archivistique et archéologique autour des deux sites et de leur environnement ;
  2. Réalisation de tests de mise en œuvre sur les sites pilotes : réalisation de travaux de mise en sécurité et de conservation des deux sites ;
  3. Coordination et mise en place d’un outil de gestion partagé : mise en place de réseaux et outils de réflexion pour l’élaboration d’une méthodologie de gestion partagée et durable des biens patrimoniaux ;
  4. Communication et évènementiel : valorisation et diffusion des connaissances, événementiel et manifestations.