Château Vallaise - Arnad

 

Programme de coopération territoriale transfrontalière Italie-France (ALCOTRA) 2007/2013

Projet n° 204 Phénix, renaissance des patrimoines

 

Soirée publique de présentation des résultats du projet

Arnad, 12 mars 2015, Salon de la maison communale

20 h 30 Allocution des autorités

- Pierre Bonel, Syndic de la Commune d’Arnad

20 h 45 Introduction

- Roberto Domaine, Surintendant des activités et des biens culturels de la Région autonome Vallée d’Aoste

20 h 55 Illustration des travaux effectués au Château Vallaise

- Nathalie Dufour, architecte de la Surintendance des activités et des biens culturels, Structure Restauration et valorisation, Bureau technique des biens architecturaux

21 h 15 Présentation de l’étude historique et artistique

- Viviana Maria Vallet, documentaliste de la Surintendance des activités et des biens culturels, Structure Catalogue, biens historiques, artistiques et architecturaux, Bureau de la protection et de la valorisation

- Roberto Bertolin, historien de la Surintendance des activités et des biens culturels, Structure Archives et patrimoine bibliographique, Archives historiques régionales

- Sandra Barberi, historienne de l’art

21 h 45 Illustration du plan de marketing, de communication et d’aménagement muséal

- Lorenzo Appolonia, dirigeant de la Surintendance des activités et des biens culturels, Structure Recherche et projets cofinancés, coordinateur du projet Phénix

- Riccardo Mazza, Interactive Sound S.r.l.

22 h 05 Présentation des activités réalisées par la Commune d’Arnad

- Danilo Marco, architecte

22 h 15 Débat de clôture

 

Résumé

Tel qu’il se présente aujourd’hui, le Château Vallaise d’Arnad est le résultat d’une histoire longue de plusieurs siècles : né comme maison forte médiévale, il fut transformé au XVIIe siècle, par d’imposants travaux de construction, en un château « à la moderne », devenant ainsi une demeure digne du rang des Vallaise, avant de connaître une période de décadence, au cours laquelle il fut relégué à l’usage de bâtiment agricole.

Acheté par l’Administration régionale en 2010, le Château Vallaise a depuis lors fait l’objet d’une série d’initiatives visant à resserrer les liens entre ce monument, le territoire et la population locale, liens qui s’étaient progressivement distendus, notamment durant la dernière phase d’utilisation. L’ouverture extraordinaire de ce complexe architectural, avec des visites guidées, a été organisée à plusieurs reprises, afin que la communauté se le réapproprie et redécouvre ainsi une importante tesselle de son patrimoine culturel.

Le monument a ensuite été sélectionné, avec un bâtiment de l’ensemble abbatial de Sixt-Fer-à-Cheval, pour une proposition de projet – présentée en février 2012 par l’Administration régionale, dans le cadre d’un partenariat avec le Conseil général de la Haute-Savoie, la Commune d’Arnad et la Commune de Sixt-Fer-à-Cheval –appelé Phénix, renaissance des patrimoines, et qui s’inscrit dans le cadre du Programme de coopération territoriale transfrontalière Italie-France ALCOTRA 2007/2013. Ce projet, qui prévoit le réaménagement fonctionnel et la réappropriation par les communautés locales de ces bâtiments, vise à valoriser des contextes culturels et entrepreneuriaux déjà présents sur le territoire par l’application de nouvelles méthodes de gestion des biens culturels, qui ne sont plus considérés comme une fin en soi mais bien comme autant d’opportunités de développement économique.

La mise en œuvre de ce projet, d’une valeur globale de 1 869 697 euros, dont 897 820 du ressort de la Région autonome Vallée d’Aoste, a duré un peu plus de deux ans (du 14 janvier 2013 au 14 mars 2015) et tous les travaux prévus ont été réalisés.

La fiche projet prévoyait d’effectuer des sondages archéologiques et structurels dans les zones externes et dans certains locaux du château, afin d’étudier l’évolution de tout l’ensemble architectural. Des travaux de restauration et de réaménagement fonctionnel ont été réalisés dans diverses pièces, situées au sous-sol et dans une partie du rez-de-chaussée du bâtiment, qui accueilleront des installations multimédia relatives à l’histoire, à l’art et au territoire d’Arnad, ainsi que dans les espaces destinés à la promotion des produits œnogastronomiques commercialisés par des entrepreneurs locaux. Par ailleurs, des lauzes grecques ont été achetées pour la couverture des toits qui sont en cours de réfection, aux frais de l’Administration régionale. Celle-ci financera également la restauration de certaines façades, grâce à des ressources économiques qui ne sont pas prises en compte par le projet.

Pour ce qui est du domaine de la recherche, le projet a comporté la réalisation : d’une étude historique et artistique sur le cycle de fresques du Château Vallaise, dont les résultats ont fait l’objet d’une publication monographique financée par le projet Phénix, et d’une étude financée par la Commune d’Arnad, grâce aux ressources relatives à ce projet, en vue de la conception d’un circuit de « parcours de découverte » destinés à faire connaître le territoire communal.

Enfin, un plan de marketing et de communication a été élaboré pour capter les nouveaux flux touristiques en complétant l’offre culturelle par l’offre œnogastronomique et environnementale. De plus, un logo et une stratégie de communication ont été conçus pour insérer ce bâtiment dans le réseau du tourisme culturel des châteaux, lequel est particulièrement important en Vallée d’Aoste.